Share on InstagramShare on YoutubeShare on TikTok

À PROPOS

Je suis cofondateur de la marque de suppléments la plus intrègre au monde, Believe Supplements, et également cofondateur de P1 Distribution, importateur Nord-Américain exclusif des produits automobiles de la prestigieuse écurie de Formule 1, McLaren.

Si vous voulez en apprendre plus, vous pouvez suivre mes aventures à travers mon Podcast, Journal d’un Entrepreneur, où vous serez transporté à travers les défis que présente la forte croissance de plusieurs entreprises, des réflexions sur le mindset nécessaire pour réussir ainsi que des histoires qui vous feront rires & réfléchir.

PODCAST AFFAIRES

FRANCO #1 AU 🇨🇦

3,638+ Avis 5 ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️

Sur le podcast je partage avec vous mes expériences, bonnes et moins bonnes pour que vous puissiez apprendre plus rapidement et atteindre vos buts plus rapidement.

YOUTUBE
SPOTIFY
APPLE BALADOS

-83,000$ à Aujourd'hui en McLaren, Histoire Complète 🤝

-83,000$ à Aujourd'hui en McLaren, Histoire Complète 🤝

Percé, où j'ai grandi, était mon terrain de jeux.

Mon père, un immigrant libanais, était mon modèle. Il travaillait corps et âme pour subvenir à nos besoins, multipliant les emplois pour nous offrir un toit et mettre du pain sur la table.

Il n'a jamais cédé au stress et à la désespérance, il a toujours été un exemple de détermination et de persévérance et continue aujourd'hui de l'être pour moi.

Malgré les difficultés financières, nos parents ont toujours été là pour nous soutenir, ma sœur et moi.

Noël n’était pas toujours excitant en termes de cadeaux, mais j'ai appris très tôt que la chose la plus importante était d'avoir une maison remplie d'amour et de respect.


QUITTER PERCÉ

Mon école secondaire, Le Littoral de Grande-Rivière comptait moins de 400 élèves.

Il n'y avait pas de Sports Études ou de terrains de football sophistiqués. Si tes parents n'avaient pas les moyens de t'inscrire au hockey sur glace, tu devais te contenter de jouer dehors comme tout le monde.

Je passais tous mes weekends chez mes amis, gêné par nos différences matérielles.

Je trouvais notre vieille maison "ennuyeuse" comparée à la leur, sans internet haute vitesse, sans PlayStation ou même sans télévision câblée. Je cachais cette gêne-là en faisant rarement venir un ami chez moi et en travaillant l'été pour m'acheter des trucs populaires.

À l'école j'avais beaucoup de bons amis, ma confiance en moi et ma prestance étaient mes meilleurs atouts, bien plus importants que des biens matériels.

C'est avec ce mindset que j'ai quitté Percé en aout 2007, à l'âge de 17 ans, pour aller étudier en ville et m'ouvrir un monde de possibilités.

Tout ça dans mon glorieux 1 et demi.


CINQ ANS DE CÉGEP PLUS TARD...

Entre 2007 et 2011, ma vie était un tourbillon d’activités, de party avec mes amis et d'entrainements intenses au gym (7-10 fois par semaine).

J'étais jeune et insouciant, profitant de chaque instant sans trop me soucier de l'avenir.

Après 5 ans de cégep à tourner en rond, je prends la décision de quitter l'école sans savoir exactement ce que je voulais faire plus tard.

Ma gang au resto me trouvait FOU… Tu lâches l’école !?

J'ai 22 ans et je me sens perdu, sans repère, sans objectifs de vie.

Par contre, une chose est claire : j'adore le fitness.


LE RÉVEIL ENTREPRENEURIAL

Mars 2013, un beau mardi ensoleillé, je suis entrain de me couler un expresso allongé en arrivant à mon shift du midi à l’Atelier.

Un resto et une équipe que j’adore dont je fais partie depuis la préouverture.

Le directeur me tape sur l’épaule et me demande de venir m’assoir avec lui à la 53, un petit deux dans la mezzanine qui donne sur Grande Allée.

Il ne perd pas de temps et me dit à contrecœur « Ju, je vais devoir te laisser partir. C’est la nouvelle chef de cuisine, ou c’est toi… »

JE VIS UN CHOC.

Je ne réalise pas ce qui se passe. Je quitte le resto en flèche en pleurant sous mes lunettes de soleil.

Je pleure de confusion jusqu’à mon appart au 746 Av. Nérée-Tremblay.

MAIS POURQUOI ?

Le samedi précédent, la nouvelle Chef Cuisinière & moi avions eu un échange enflammé sur le fait qu’elle ne voulait pas ajouter d’oignons dans le burger de mon client. 

« PERSONNE TOUCHE À MON MENU, C’EST ÇA QUI EST ÇA »

On avait été rencontré les deux par la direction le soir même et je croyais que tout le monde était passé à autre chose. Eh bien, non.

J’essaye tout pour ravoir mon emploi, mais rien à faire, elle vaut beaucoup plus que moi pour le restaurant. C’est la fin.

Je réalise une chose importante qui changera ma vie :

Si on peut quand même échouer dans un bon emploi qu'on aime à moitié, pourquoi ne pas foncer à 100% dans quelque chose qui nous passionne pour vrai ?

1* J'adore l'Atelier, c'est un de mes restos préférés et j'y suis encore grandement attaché. C'est un resto d'ambiance que je recommande fortement.

2** La Chef n'a même pas fait 6 semaines finalement. Elle a quitté en plein rush un samedi soir, woups.


"ÉTUDIANT" ADULTE

Je me trouve un nouvel emploi (que j’haïs, mais qui paye bien) et je décide de me consacrer sérieusement à ma page Instagram secrète, FittAddict. Hors de question que quiconque ne voit ça avant 1,000 abonnés, je me sens beaucoup trop imposteur. 

Un peu perdu dans le monde des affaires, je m’inscris à l'UQAR en administration, profil entrepreneuriat en temps qu'étudiant adulte.

Heureusement pour moi, on ne compte pas les présences à l’uni. Je suis tout de même motivé à me prouver que si j’avais voulu me forcer à l’école, j’aurais pu « être bon ».

Je finis ma première session avec un taux d’absentéisme à la hauteur de mes résultats, "A" de moyenne.

Ma mission personnelle est complétée. L’université perd tout son sens, et je réalise que l’entrepreneuriat ne s’apprend pas sur les bancs d’école, on ferme les livres!

Ma page grandit rapidement et j'atteins 5000 abonnés, c'est alors que je sécurise une offre de commandite avec une compagnie de suppléments canadienne.

WOW, je saute comme un fou dans la cuisine de mon appartement à Lebourgneuf, ma première grande victoire dans le monde entrepreneurial !


FAIRE FACE À LA RÉALITÉ...

En mai 2014, je quitte ma job et je me lance dans le vide avec mon site de coaching en ligne, FittAddict.

Je me vois déjà multimillionnaire dans deux ans 🤑

Après quatre mois, les ventes de mes programmes sont de moins que 2,000$ et mes comptes personnels fondent à vue d'oeil.

Je finis la première année en 2015 avec des pertes plus hautes que mes ventes... (16,989$)

Je fais alors face à la réalité: réussir en affaires est EXTRÊMEMENT difficile lorsque l'on part de zéro et que les risques d'être en faillite sont plus élevés que les chances d'être millionnaire. Mes prêts de la BDC sont presque épuisés et les dettes s'accumulent rapidement, atteignant plus de 70 000$.

Je commence à craquer.

Je change alors la direction de mon entreprise en lui donnant un virage vers une compagnie de suppléments qui gardera le même nom, FittAddict.

Pour survivre financièrement, je retourne en restauration en travaillant comme barman 3 soirs par semaine au restaurant Délice à Lévis. Un horaire qui me permet de financer mes dépenses mensuelles et me laisse suffisamment de temps libre pour faire progresser ma startup.


UN MOMENT QUI CHANGE TOUT

Bien que mon entreprise était en croissance avec un potentiel de 50 000$ pour l'année suivante, je me rendais bien compte qu’il me manquait plusieurs éléments clés pour réussir.

Il me manque un associé qui sera comblé ma plus grande faiblesse, vente et distribution aux détaillants. 

Une belle journée d'été, lors d'une visite chez mon fabricant pour discuter de mon nouveau BCAA.

On me demande combien je veux payer?

Je ne comprends vraiment pas. Je suis sur place pour des soumissions pourtant.

On m'explique que je pourrais faire "comme tout le monde" et ajuster mon prix en conséquence en ajoutant de la maltodextrine.

Je ne comprends pas pourquoi une allégation aussi intense semble aussi banale, "wtf..."

Je passe des heures à m'informer sur l'Amino Spiking* et je réalise que plusieurs marques canadiennes et américaines avaient déjà fait les manchettes à ce sujet-là...

JE SUIS SUR LE CUL.

Si MuslePharm, une des plus grosses compagnies de l'époque fait un tel coup à Arnold Schwarzenegger**, imagine ce qui nous arrive comme consommateur insouciant?

Couper un produit avec de la maltodextrine ou du sucre baisse le cout de façon drastique et permet au manufacturier d'avoir un gout de loin meilleur comme tu travailles sur une base de sucre.

Je coupe les ponts avec eux et je sens un vide infini en moi.

Jamais je ne pourrai compétitionner sur ce terrain de jeu.

*3 exemples d'articles sur l'Amino Spiking

Protein Powder Scandal: Companies Facing Lawsuits for False Advertising and Unfair Competition

Uncovering the Truth Behind Protein Powders: Manufacturers Facing Legal Action for Spiking Products

**Controversy Surrounds MusclePharm Arnold Schwarzenegger Series Iron Mass: Class Action Lawsuits Allege Spiking of Protein Powder


UNE SECONDE FLAMME S'ALLUME

CETTE FRUSTRATION DEVIENT MA MISSION :

Mettre sur pied la gamme de suppléments la plus transparente au monde, une compagnie intègre, proposant des produits de qualité au gout du jour qui saura être un leader en termes d'innovation à travers les années. 

Quelques jours plus tard, ma vie fait un 180 lorsque je reçois un texto de Maxime Germain, qui était directeur des ventes pour une grande marque canadienne. Il savait que j'étais très bon en web et en marketing et il avait comme rêve de lancer sa propre marque et utiliser son réseau de contacts pour la distribuer.

Nous formions une équipe solide sur papier, mais est-ce que nos valeurs s'alignent?

Nous nous sommes rencontrés au Tim Hortons à Mirabel pour discuter de nos idées, et c'est là que l'idée de Believe prend vie, entre deux cappuccinos glacés.

Je décide alors de quitter Québec vers Montréal pour me rapprocher des créateurs de contenu avec lesquels je passais beaucoup de temps, en plus de me mettre dans une meilleure position pour mettre ce nouveau projet sur pieds : Believe Supplements.

Octobre 2016, deux inconnus avec des forces complémentaires se lancent dans le vide avec un prêt de 25,000$ (merci matante Manon!)


"DO OR DIE"

OCTOBRE 2016, ÇA PART!

Maxime a 3 enfants à soutenir et je suis à 80 000$ de dettes, on danse les deux sur un fil de fer à 400 pieds de hauteur.

Je passe chaque soir en Live Facebook, faisant des démos de produits en personne 2-3 fois semaine à Montréal, Québec et Gatineau, saisissant toutes les opportunités qui se présentent à moi.

Mon condo à Blainville (World Headquarters) était rempli de boites de protéines et je n'avais même pas de meubles, à part une table de conférence en plein centre du salon qui nous servait de boardroom.

Je me souviens de Maxime qui faisait des appels à froid depuis le salon pour présenter notre marque, la plupart des magasins se moquaient de lui en disant qu'il n'y avait pas de place pour un nouveau joueur dans l'industrie.

« Believe Who ? »

« Who cares about your tests? Customers only care about prices »

« We don't need another brand, thanks! »

« Good Luck buddy! »

Décembre 2016, on vend 14 000$.

Les sandwichs peanut butter jelly est notre repas favori.

L’état de stress constant commence à me faire perdre des cheveux, mais notre succès n’est plus une option, on est les deux au bord du gouffre, chacun à notre façon.

C'EST "DO OR DIE".


ON A BESOIN D'UNE ÉTINCELLE...

Mai 2017, on emménage dans notre premier entrepôt de 3,000 pieds carrés à Saint-Jérôme. Enfin des meubles dans mon condo...

Les chiffres montent tranquillement, mais on fait face à un problème fondamental: on a beaucoup de difficulté à jouer du coude avec nos compétiteurs qui ont des prix hyper agressifs et des gouts sucrés malgré leurs valeurs nutritives idem aux nôtres sur papier...Tricherie de leur part?

Seul Dieu le sait, mais on a le vent dans la face.

C'est alors qu'on a une idée hors du commun qui deviendra la pierre angulaire de notre croissance.

SÉPARER LA PROTÉINE DES SAVEURS 🤯

Permettant donc au consommateur de contrôler les paramètres de gout, faire l'ajout de plaisir sans sucre aux recettes en plus de lui offrir la flexibilité de changer chaque jour de saveur s'il le souhaite.

De notre côté, on devient beaucoup plus rapides pour le lancement de nouvelles saveurs, et ce, sans étouffer notre très mince compte-chèques en plus d'avoir une offre totalement exclusive sur le marché.

Le détaillant peut pour sa part « upsell » un client avec multiples saveurs en plus d’avoir quelque chose de nouveau et d'excitant à offrir pour attirer de la clientèle.

WIN-WIN-WIN

On se lance la balle sans cesse pendant 48h à savoir si c’est nous qui sommes fous OU si c’est vraiment un flash de génie.

L'inventaire de Protéine d'Isolat est de loin le plus dispendieux, une erreur d’investissement aussi importante au niveau où nous étions aurait pu être fatale.


SUR CE, BON MATCH!

On présente le concept quelques semaines plus tard au Toronto Pro Supershow.

Un prototype conçu de quelques pots vides avec des étiquettes découpées à la main et deux saveurs en échantillonnages.

Si on voit qu'il y a de l'intérêt, on met tous nos jetons au centre de la table.

RÉSULTAT: un client à Saskatoon nous en commande pour 50,000$.

On n’avait jamais fait ça en un seul mois et là on le fait en 1 commande ?

JE COURS EN ROND. JE ME SENS VIVRE COMME JAMAIS. ON VA L’AVOIR !

On revient plus crinqué que jamais et on lance officiellement le tout à la fin juillet.

TOUT LE MONDE PARLE DE BELIEVE !

Les détaillants se précipitent pour acheter notre produit, qui rapidement gagne en popularité grâce à un concept innovant & à l'engouement sur les médias sociaux.


"PRODUCT-MARKET FIT"

2018-2019, on a de plus en plus de reconnaissance et d'adoption sur le marché canadien.

On saisit notre chance en faisant un rebranding et en ajoutant des produits incroyables tels que Pump Addict, Energy + Burner & Superfoods Greens à notre gamme.

Les consommateurs ADORENT, et la popularité de la marque commence à croitre très rapidement via le bouche-à-oreille, notamment sur les médias sociaux.

On décide de saisir l'occasion en doublant notre superficie et en s'installant dans de nouveaux locaux de 6 000 pieds carrés à Blainville.

Non seulement nous avons besoin de plus d'espace pour subvenir à notre future croissance, mais nous avons aussi en tête un projet manufacturier...


SUPERMAN FLANCHE...

Aout 2019, on se lance dans la mise sur pied d'un laboratoire de fabrication alors que je n'ai aucune connaissance en construction.

Un projet très couteux financièrement qui me dévore à tous les niveaux de stress :

Manque de contrôle, imprévisibilité, nouveauté et menace à l'égo. 10/10 partout!

Un lundi soir en revenant de Blainville vers mon appart à Cotes-Des-Neiges, tout s'écroule.

J'ai l'impression que mon coeur bat à 100 milles à l'heure, j'ai les mains et les pieds gelés, je commaence à me sentir vraiment agité et anxieux.

Je prends la sortie Salabbery d'urgence et je laisse mon auto dans le stationnement des galeries normand.

J'ai l'impression de faire une crise de coeur, je tourne en rond complètement étourdi dans le McDo en attendant que ma blonde arrive. S'il m'arrive quelque chose je ne serai pas seul.

Impossible que je flanche voyons, je suis plus tough que ça? Crise de panique ? C'est pas moi ça...

Le lendemain j'ai peur de la peur, je suis à peine capable de prendre le volant. Si mon stress était une carte de crédit, la banque l'aurait bloqué, j'ai pu une onze de capacité sur ma limite.

Je passe des semaines à analyser le problème pour finalement me rendre compte que je devais couper les ponts avec ma source principale de stress & protéger ma santé mentale à tout prix.

Je m'achète donc un téléphone qui me servira uniquement au personnel et j'envoie un message transparent à mon équipe pour leur faire part de mon état.


L'INSTINCT DE SURVIE

On finit la construction en février 2020 et quelques jours plus tard on doit mettre tout le monde à pied temporairement à l'annonce de la pandémie.

J'ai l'impression que mon sang se glace et que je peux voir des sons.

J'appelle ma blonde en lui disant que c'est possible que je doive coucher au bureau pour les prochaines semaines, on doit absolument continuer d'opérer d'une manière ou d'une autre.

Je me tape des aller-retour Côte-des-Neiges & Blainville chaque jour pour faire de la production faute d'effectif en plus de devoir continuer mes tâches administratives et garder notre marketing actif.

CHAQUE JOUR EST UN COMBAT MENTAL.

Mon corps ne veut plus rien savoir, je pleure de fatigue en auto et je ne suis plus l'ombre de moi-même.

Je nourris mon âme de vidéo d'Eric Thomas et je reste accrocher à mon "why", honorer les sacrifices de mon père, en fonçant tête première dans l'inconnu chaque jour.

"THE ONLY WAY IS THROUGH"

2 février 2023, à l'heure où j'écris ces lignes, Believe Supplements est un leader incontesté du marché canadien.

Nous avons su maintenir notre intégrité et notre transparence, même à travers les jours pluvieux.

Nous avons relevé des défis incroyables et sommes sortis plus forts que jamais.

Ce qui a commencé comme une petite entreprise dans mon salon est devenu un complexe de 40 000 pieds carrés, avec une équipe de 30 personnes passionnées et dévouées qui ont toutes contribué à notre succès.

Nous sommes plus motivés que jamais à poursuivre cette mission et à continuer d'innover pour répondre aux besoins de nos clients.

Nous sommes fiers de notre parcours et sommes impatients de voir ce que l'avenir nous réserve.

À toutes celles & ceux qui nous supportent de près ou de loin,

Merci 1000 fois ❤️ ❤️